Château de Chenonceau: l'un des châteaux les plus populaires de la vallée de la Loire

Photo de Chateau de Chenonceau

Visiter Chateau de Chenonceau

Chenonceaux lui-même est un petit village dans la Vallée de la Loire - mieux connu pour son château très populaire et hautement regardé qui se tient tout près.

Le Château de Chenonceau a une structure magnifique, avec un corps centrale rectangulaire et des tours angulaires, décorés sur la façade Nord avec une rangé de motifs de la Renaissance.

Le Chateau de Chenonceau tourisme

Une visite du château peut commencer à partir des célèbres jardins de Diane de Poitiers et Catherine de Médicis. Le jardin de Diane antique est remarquable à tous égards ; Outre les plans d''eau, Diane a sélectionné une étonnante variété de plantes et de fleurs, telles que buis, lauriers, violettes jaunes et pétunias bleues. Non moins bien regardé est le jardin de Catherine de Médici, qui a planté les pétunias, les roses jaunes et blanches, les bégonias et les tulipes, pour citer seulement les fleurs les plus populaires.

Catherine a également construit le célèbre « labyrinthe »circulaire avec des centaines d'ifs d'environ un mètre de hauteur. Cinq entrées mènent à la cabane de bain placée au centre et surmontée d'une statue de Vénus.

jardins du Chateau de Chenonceau

Les jardins comprennent également d'énormes plats-bandes de tulipes qui, en saison, sont magnifiques.

A l'intérieur du château au-dessus du Cher est la Galerie qui est d'environ 60 mètres de long, avec un beau plancher en noir et blanc, du temps de Diane de Poitiers, et qui a été utilisé comme un hôpital pour les soldats pendant la première guerre mondiale.

Au rez-de-chaussée la vieille salle de garde est ornée de tapisseries flamandes datant du XVIe siècle et dans la chapelle, on voit une belle « Madonna et l'enfant » en marbre (XVIe siècle). De la salle, nous pouvons arriver à la chapelle qui a les vitraux attrayante qui ont été perdus pendant la seconde guerre mondiale et ensuite entièrement reconstruit dans le milieu des années 1950.

La salle utilisée par Diane de Poitiers a une cheminée qui a été exécutée par Jean Goujon (1510-1565), un sculpteur Français. Au-dessus de la cheminée, il y a un portrait de Catherine de Médici.

Dans le 'bureau vert', il y a une tapisserie du XVIe siècle, inspiré par la découverte des Amériques et de leur faune et flore, dépeignant des faisans, des ananas, des orchidées et des grenades.

Dans les pièces de Catherine de Médicis, en plus de meubles classiques, sont des tapisseries flamandes avec des scènes mythologiques et plusieurs tableaux de Rubens (1577-1640) et Pierre Mignard (1612-1695). Le Vestibule (1515) a une voûte ogivale et est de grande importance artistique.

chambre de Chateau de Chenonceau

Dans le hall de Francis I (1494-1547) se trouve une magnifique peinture de Van Loo (1719-1795) de Les Trois Grâces. Il y a aussi la salle de séjour, qui abrite une œuvre de Rubens (Jésus et Saint Jean) et un portrait de Louis XIV.

A l'étage, auquel vous accédez par un escalier droit (un style de véritable nouveauté pour la période) dans les différentes salles, il existe des tapisseries avec des scènes de chasse et des portraits d'empereurs romains en marbre de Carrare, qui ont été envoyés de Florence. La salle, rénovée au XIXe siècle, est remarquable et la chambre du Reine Louise de Lorraine est remarquable pour ses nombreux symbolismes de funérailles et meublée dans le style de ses jours, avec un lit à baldaquin, une cheminée et de lourdes tapisseries et peintures.

Apparemment après l'assassinat de son mari Henry III, elle est tombée dans une grande dépression et a passé le reste de sa vie en deuil au château de Chenonceau.

Histoire du Chateau de Chenonceau

La région où Chenonceau a était développé, dans la Province de Touraine, sur les rives du Cher, était habitée dans les temps très anciens, remontant même à la préhistoire, comme en témoignent les objets d'usage courant tels que haches et pointes de flèches qui ont été trouvés ici.

Plus récemment, la région était habitée certainement par les Gaules engagées dans l'agriculture et plus tard le territoire était habité par l'aristocratie romaine, qui a apprécié le climat favorable et construit plusieurs villas. Une de ces villas romaines était certainement à Chenonceau, et certains éléments de preuve de celui-ci a été découvert, tels que des bracelets de bronze, des ornements et des poteries diverses.

De l'époque romaine et tout au long du moyen-âge, nous n'avons aucune documentation sur Chenonceau. Nous avons les premiers vestiges d'un village et une église au XIe-XIIe siècle, lorsque certains documents de l'abbaye de la Villeloin commencent à parler d'un endroit appelé ' de Parochia de Chenuncelis', qui appartenait à un seigneur local nommé Thomas de Chenumcello. En 1209, un document parle de l'archevêque de Parochia de Chenoncello ou même Chenoncellum.

 Chateau de Chenonceau

Le document ultérieur est important parce que l'endroit est appelé par son nom actuel et selon la prononciation Française, ça se dit« Chenonceau » pour le premier fois. Chenonceu, pour autant que nous le savons, est la plus ancienne forme de l'ancien nom gallo-romain de la ville, mais au XVIIIe siècle, il était aussi écrit avec le « x » ('Chenonceux').

Depuis le début du XIIIe siècle, Chenonceau appartenait à la famille de Marques, qui occupe le domaine jusqu'au début du XVIe siècle, lorsque la ville a été acquise par le riche Thomas Bohier en 1513. Il avait auparavant servi Charles VIII et Louis XII en qualité de conseiller général des finances et dans le processus il a acquis une quantité considérable de terres et de villes, y compris Chenonceu et le droit de construire un château. Selon certains témoignages, Thomas Bohier lui-même a supervisé le début des travaux de construction du château, plus tard laissant sa femme, Catherine Briçonnet, une femme de grande intelligence et de culture, avec la la tâche de faire avancer la construction du château. Commencé en 1513, le château de Chenonceau a été achevée en quelques années, avec la plupart des travaux achevés en 1517.

Plus tard les descendants de Thomas Bohier étaient impliqués dans de graves problèmes financiers, jusqu'à ce qu'Antoine Bohier fait don du Château de Chenonceau à Francis I, qui l'a visité trois fois . Dans les années suivantes, à l'époque de la mort de Francis I et le couronnement d'Henri II, le château de Chenonceau a été donné à Diane de Poitiers (1547), la maîtresse du roi, qui a également reçu le titre de duchesse de Valentinois.

Diane de Poitiers est souvent allé au château, où elle a commencé un nombre impressionnant de travaux d'embellissement (parterre et jardins), qui se sont poursuivis lorsque le château fut acheté par Catherine de Médicis (1519-1589), qui a amélioré le jardin encore plus en incluant les nouvelles plantes et des fontaines et des plans d'eau , créé par le "Maître plombier" Picard Delphe.

La Reine a également enrichi la bibliothèque, le Lodge et la « Grand Galerie », le lieu privilégié des fêtes somptueuses, avec de nombreuses statues importés d'Italie dans le style de la Renaissance, des tapisseries et des meubles précieux qui fait du château de Chenonceu une réel résidence royale.

Le château passa ensuite à Louise de Lorraine (1553-1601), épouse d'Henri III (1551-1589) et une femme de grande dévotion à la lecture des textes sacrés. Après la mort de Henri III (1589), elle se retira dans la vie privée dans la solitude au château de Chenonceau, surtout en prenant soin de la bibliothèque et s'enrichissant avec des lectures de plus d'une centaine de dévotion comme « La vie des saints » et « La vanité du monde » et aussi de nombreux textes classiques et scientifiques.

Le XVIIe siècle n'était pas une période heureuse pour le château, qui est tombé en déclin pendant plus d'un siècle après l'âge d'or de Diane de Poitiers, Catherine de Médicis et Louise de Lorraine. La Renaissance du château a eu lieu au XVIIIe siècle, quand la famille riche de Dupin et en particulier Madame Dupin aimaient recueillir les artistes les plus éminents et les écrivains de leur âge au château, comme Buffon, Montesquieu, Voltaire et Rousseau, qui a été son Secrétaire. Plus tard, le château passa à un neveu de Madame Dupin, René de Villeneuve. Au XIXe siècle, le château appartient à Madame Pélouze, et aujourd'hui est détenue par la famille Menier.

Lieux à visiter à proximité

Le Château d'Amboise est un joli château dans un joli parc situé dans le charmant village d'Amboise. Les deux valent une visite. Le Château de Chaumont, situé à proximité, accueille le festival international des jardins de Chaumont et accueille également un festival d'art.

Voir aussi:

Carte de Chateau de Chenonceau et lieux à visiter

Chateau de Chenonceau lieux à visiter